Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Gillou16
  • Gillou16
  • : Blog dédié à la pêche sportive et à la pratique de no-kill.
  • Contact

Recherche

Catégories

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 15:47

Samedi dernier j'ai reçu mon nouveau jouet , certes un peu défraichi mais il sera mon futur compagnon lors des prochaines saisons.

 

100 4325-copie-1

 

100 4326

 

100_4327.JPG

 

100_4329.JPG

 

Comme vous pouvez le constater il y a du travail avant de prendre "la mer".

 

Ce bateau date des années 70 ; il était conçu initialement pour de la balade et du ski nautic . Il peut accueillir un moteur hors bord de 50 cv maxi.

 

Le Prélude en chiffres :

 

Longueur :4m 

Largeur     :1.60m

Creux         :0.67m

Poids à vide : 160kg

Poids maxi :  240kg

4 places assises

 

Pourquoi ce bateau ?

 

Tout d'abord pour sa stabilité . Rien à voir avec mon Armor de 2.5m . Ensuite un gain de place et de sécurité quand on pêche à 2 mais aussi l'envie d'aller sur de grands lacs en Charente comme en Gironde .

Et puis comme la famille s'est agrandie il y a 1 an de cela je compte bien partir en balade qqs fois avec toute ma petite famille .

 

Du travail en perspective bien sur mais rien d'impossible 

14 Janvier 2013

Dimanche matin , entre deux averses , j'attaque les traveaux sur le Jeanneau .

 

Je commence par démonter une partie de l'accastillage puis je fais un trou dans le plancher pour voir dans quel état il se trouve .

 

Comme je m'y attendais , tout le contreplaqué est pourri dessous .

 

100_4330.JPG

 

Sur ce constat , j'ai découpé une partie du plancher en ayant pris soin de mettre un masque car la fibre de verre ce n'est pas ce qu'il y a de mieux pour les poumons .

 

100_4332.JPG

 

100_4333.JPG

 

On y voit un peu plus clair apres avoir rempli un sac de 20L de contreplaqué pourri . Du coup j'ai pu découper la partie arriére du placher sous la cuvette moteur.

 

100_4340.JPG

 

 

 

Je vais empreinter une meuleuse pneumatic au boullot pour faire un découpe plus prés de la coque et plus propre .

 

Ensuite , je vais certainement décaloter les longerons pour changer les bois des longerons qui sont trés probablement pourri .

 

100_4342.JPG

 

Il me reste encore la partie avant a découper . Mais là il va falloir etre prudent pour ne pas endomager la coque en découpant .

 

On est encore loin des 1ers essais sur l'eau mais il faut savoir se lancer ; la satisfaction n'en sera que plus grande ...

 

2 Février 2013

Le chantier continue doucement car la météo n'est pas vraimment de mon coté mais aussi parce que je manque de temps pour m'en occuper .

 

J'ai repris mon outil favorit (la disqueuse) pour décaloter les longerons afin de voir l'état des bois à l'interieur. J'avais déjà des doutes aprés avoir persé dedans car j'étais tombé dans le vide.

Mes doutes étaient bien fondés car le bois est complétement disloqué .

 

100_4358.JPG

 

Seul un des trois longerons avait encore du bois digne de ce nom !

 

100_4362.JPG

 

Il va donc falloir refaire intégralement les longerons avec du sapin ou du pin d'orégon .

 

Rinçage à l'eau pour éliminer la poussiére de résine suite à la découpe mais aussi les résidu de bois pourri.

 

100_4366.JPG

 

Aprés avoir constaté l'état des longerons , je me suis dit que le tableau AR ne devait pas etre mieux .

 

OUTIL FETICHE !!!

 

Une petite découpe sur le dessus du tableau pour voir dans quel état il est ...

 

100_4365.JPG

 

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus j'ai sorti les restes du tableau en petits morceaux (par terre devant le pneu) .

Je pense que les bouchons de nable n'étaient plus étanche depuis un bon bout de temps . L'eau s'est infiltré et a fait son macabre travail .

 

Du coup j'ai prolongé la découpe sur toute la largeur du bateau afin de bien nettoyer l'interieur .

 

100_4377.JPG

 

J'ai ensuite inspecté l'interieur du tableau pour m'assuré de son état . Là j'étais beaucoup moins enthousiaste quand j'ai vu que la fibre était toute craqué .

Le contre plaqué en prennant l'eau par infiltration a pris du volume et s'est mis en pression sur la fibre ...

 

Je suis donc bon pour découper tout le tableau et le refaire a neuf !

Il va falloir que je me documente sur l'utilisation du Gel Coat pour faire la couche exterieur car je ne maitrise pas du tout ce produit là .

 

30 Avril 2013

Aprés une longue période d'inactivité , la faute au mauvais temps , je reprends le travail sur le bateau.

J'ai fait fabriquer des longerons à la scirie du coin en sapin afin de replacer les anciens devenu inexistant au fil du temps.

Il a d'abord fallu les rabotter puis les poncer et passer 3 couches de vitrificateur pour parquet.

100_4657.JPG

Au passage j'ai trouvé de la main d'oeuvre bon marché et trés motivé !

100_4661.JPG

 

Ensuite j'ai présenté les chevrons dans leurs futurs logements . Celui du millieu est en cours de rectification chez mon colégue de travail .

A l'arrirére il doit faire 9.5 cm de tombant alors qu'a l'avant il doit etre a 12cm. Mon colégue pocédant l'outillage nécessaire , il se charge de me faire celà rapidement ...

 

100_4705.JPG

 

La semaine derniére ma commande de materieaux est arrivée trés rapidement (2 jours) de chez Power Composite.

2 pots de 5kg de resine polyester avec catalyseur , 4m² de mat , 3m² de tissu tressé. En complément j'ai pris au "bricotruc" 2 lots de pinceaux , de l'acétone , des gants et un roulleau débulleur.

100_4701.JPG

 

Dimanche dernier je comptais attaquer la résine mais le temps incertain et les températures en baisse m'ont contrain a changer mes plans 

En dessous 16°c je ne peux pas travailler la résine dans de bonnes conditions .

J'ai donc repris mon outil favorit ( la disqueuse) pour découper le tableau AR du bateau. J'étais rétissant à l'idée de faire ça car aprés il faudra tout refaire et surtout que ce soit solide et étanche. Mais je n'avais guerre le choix en définitive vu l'état pitoyable du tableau AR.

100_4720.JPG

 

100_4721.JPG

 

100_4722.JPG

 

J'ai volontairement gardé le stratifié de fond qui me servira de a plaqué mon tableau AR contre ce dernier. Il participera à la rigidité de l'ensemble au final.

Je rappel également qu'a chaque fois que de je découpe du "stratifié" je porte un masque anti poussiéres et lunettes de protection ainsi qu'un vieu siret pour me protéger des projections de poussiéres trés iritantes .

 

Voilà pour l'avancée des traveaux ! La prochaine étape sera trés certainement celle de la résine .

Il y a encore beaucoup de travail à réaliser mais je reste confiant.

24 Mai 2013

Etape supplémentaire dans la restauration de mon bateau : La résine.

 

Je prends beaucoup de retard a cause du mauvais temps : entre la pluie et les températures qui ne remontent toujours pas ...

J'ai déplacé le bateau sous mon hangar pour qu'il reste au sec. De plus il est suspendu à la charpente ce qui me permettra de le retourner sans le poser à terre.

 

Hier,j'avais un peu de temps libre et la température extérieur atteignait péniblement les 16°C. J'ai tenté de faire un peu de résine pour m'apprendre car je n'ai jamais manipulé ce produit.

 

Préparation de tout le matos : Résine , catayseur , balance de précision , gants , mat , siseaux , etc ...

100_4820.JPG

 

Surpris par la fluidité de la résine , je voulais en préparer que 500g mais ce sera 641g 

Dosage du catalyseur à 2% donc 13g

On mélange le tout et je commence a appliquer une couche sur la coque et le longeron qui recevra le mat.

100_4821.JPG

 

Je passerais les 650g de résine pour faire environ 1m de long sur 40cm de large. J'ai du etre assez généreux 

100_4823.JPG

 

5 heures après et déjà la réaction chimique est bien perceptible au toucher.

Aujourd'hui j'ai fini de couvrir le longeron avec le mat et j'ai mis une couche de roving par dessus. L'application du roving m'a semblé plus facile que celle du mat ...

100_4825.JPG

 

100_4826.JPG

 

Une fois bien imbibée de résine la fibre devient quasi transparente et l'on peut repèrer les bulles d'air afin de les chasser avec un rouleau débulleur ou un vieux pinceau rond en tamponnant .

Le 1er longeron est presque fini. Si les températures le permettent je continurais ce WE.

Le soleil est de retour et c'est tant mieux ! 

La contre partie : il a tellement plu la semaine dernière que la rivière est encore assez haute et surtout trés sale . Donc pour l'instant toujours pas de sortie de prévu 

 

Le WE dernier , j'ai repris le boulot sur les longerons et ils sont terminé cette fois ! Je n'ai pas de photo réellement propre pour illustrer mais vous pourez les voir par la suite.

 

Je suis allé acheter du CP exterieur (CP:Contre Plaqué) pour faire mon tablier AR au Bricotruc du coin et j'ai utilisé le gabarit que j'avais fait avant de découper la coque pour reproduire la forme sur le CP.

La scie sauteuse a repris du service pour découper le tour et ensuite j'ai arrondi les angles à la râpe à bois.

100_4863.JPG

 

L'étape de la stratification arrive ...

Au préalable j'ai découpé la fibre de la même forme : 2 de mat et 2 de tressé(roving)

Préparation de la résine comme dans le précédant chapitre et on passe a l'application .

-1 couche de résine

-1 couche de mat que j'impreigne de résine

-1couche de roving impreigné de résine

-1couche de mat toujours impreigné ...

 

Je n'ai pas mis la dernière couche de roving car j'ai trouvé que cela faisait un peu trop d'un coup et qu'il vallait mieux laisser sècher pour y revenir plus tard.

100_4864.JPG

100_4866.JPG

100_4867.JPG

100_4869.JPG

 

Je ne me suis pas arrèté en si bon chemin ! J'ai attaqué l'isolation du plancher avec du polystyrène extrudé.

C'est léger , incompressible et imputrésible. Il isolera thermiquement et phoniquement le plancher mais il apportera aussi un peu de rigidité à l'ensemble.

Il se découpe trés facilement au cuter

bateau-2013-06012013_150525.jpg

Pour cette opération j'ai reçu de l'aide d'une valeur inestimable 

100_4875.JPG

 

Entre temps il m'a fallu placer une gaine électrique pour l'alimentation du moteur AV. Perçage à la scie cloche dans le petit planché sous le pontage.

Gaffe a ne pas percer la coque car a cet endroit nous sommes presque sur l'étrave.

bateau-2013-06012013_154607.jpg

bateau-2013-06012013_155003.jpg

100_4879.JPG

 

Pour finir ce chapitre j'ai commencé la mise en forme du plancher sur la partie AR du bateau.

Il faut que je reprenne les bordures car le CP de 10mm ne vient pas plaquer complètement sur les bords .

100_4881.JPG

 

 

30 juin 2013

On continue avec la pose du tablier sur le bateau. Je l'ai calé avec des serre-joint et de petits coins en bois afin de coller qqs petits morceaux de fibre de verre .

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Deux à trois couches de mat puis 2 couches de roving ont été posé pour recouvrir l'ensemble. J'ai même injecté de la résine liquide à la seringue pour finir de combler certaines cavités.

La pose de la dernière couche de roving avant résine (plus visuel en photo)

Toutes ces étapes m'ont pris pas mal de temps car il faut respecter les temps de séchage et retourner le bateau plusieurs fois pour appliquer correctement la résine.

Restauration Jeanneau Prélude

Entre temps j'ai stratifié les 2 parties du plancher avec 2 couches de mat puis je l'ai remis en place provisoirement avec 2 vis pour éviter que mon isolation ne tombe en retournant le bateau.

Restauration Jeanneau Prélude

J'ai également réparé un impact sur la coque . Deux petits bouts de mat et un morceau de roving par dessus et le tour est joué ! Plus tard je passerais du gel coat sur toute la coque pour parfaire l'étanchéité .

Restauration Jeanneau Prélude

Retour sur le tablier AR .

J'ai présenté vite fait mon moteur thermique dessus pour voir si en tirant sur le moteur je pouvais faire bouger le tablier .

Résultat pas une seule flexion ! C'est du solide .

Je dois dire que je suis rassuré sur mon travail car au départ j'avais de gros doutes sur mes capacités à réparer cette partie là .

J'ai appliquer du mastic carrossier dessus pour masquer toutes les irrégularités du aux sur-épaisseurs de fibres .

Au moins 2 couches seront nécessaire voir même une couche de mastic de finissions.

Restauration Jeanneau Prélude

C'est maintenant que je vais faire des mécontents .

Je m'explique : je vais découper le pontage actuel pour en faire un autre entièrement plat.

Pourquoi défigurer ce joli bateau ? Si j'ai acheté ce bateau c'est bien pour pêcher avec et non pas pour faire de la plaisance en mer.

J'ai donc besoins d'une plate forme surélevé pour mieux appréhender mes spots de pêche.

C'est que l'on appel dans notre jargon un bass boat .

J'ai découpé la plate forme à la scie sauteuse ; moins de poussière et plus facile pour faire les arrondis.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Le 16/07/2013

Petite parenthèse sur le moteur qui viendra équiper ce bateau.

Un Volvo Archimedes Penta arbre court de 8cv.

Acheté d'occasion pour une bouchée de pain j'ai souhaité rafraîchir les décalcos qui étaient bien abîmées.

Restauration Jeanneau Prélude

Pour cela j'ai fait appel à mon imprimeur (Chalais Imprimerie F.Berton).

Il m'a réalisé toutes les décalcos à l'identique , vraiment un super boulot !

J'ai décollé les anciennes au sèche cheveux puis nettoyé les surfaces au dissolvant.

La pose se fait par papier transfert , rien de bien compliqué , il suffit de s’aligner.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Les yeux avertis aurons remarqué une différence au niveau des chiffres . Non mon moteur n'a pas perdu de puissance mais comme il faut le permis bateau pour une puissance supérieur a 6cv j'ai choisi de changer les chiffres pour éviter de prendre une prune lors d'un contrôle éventuel. Je sais c'est pas bien de frauder.

Ensuite j'ai fait la vidange de l'embase puis remplis jusqu'au niveau avec de l'huile de transmission 75w80.

Restauration Jeanneau Prélude

Logiquement mon moteur est prêt a faire feu !

Coté bateau , je n'ai pas beaucoup avancé . J'ai simplement poncé le mastic sur le tablier.

Dés que j'aurais l'occasion de d'y travailler le matin je m'y remettrais car l'aprés midi les températures dépassent les 30°C et je suppose que la résine va prendre trop vite pour faire du bon boulot.

Le 09/ 02 /2014

Je reprends les travaux en main depuis cet été ou j'ai eu un gros coup de fléme. Il faut dire que mon chien ne pas pas aider sur ce coup car il m'a bouffé le mat et le roving que je stockais sous mon établi.

Bref entre temps j'ai acheté une remorque cassante pour mon futur bateau à 2 pas de la maison.

C'est une remorque qui transportait un petit voilier en bois à l'origine mais son dernier proprio a viré les rouleaux et diabolos pour un autre usage.

Vous comprendrez donc ce que j'ai du faire par la suite pour la rendre utilisable...

Restauration Jeanneau Prélude

J'ai refais des supports en fer plat de 8mm d'épais que j'ai soudé puis j'ai installé les diabolos.

Restauration Jeanneau Prélude

Cette semaine, j'ai reçu ma commande de rouleaux et butée d'étrave ce qui m'a permis de finir mes chandelles.

J'ai fabriqué toutes mes brides et percé tous les fers plat aux bonnes dimensions.

Restauration Jeanneau Prélude

Ensuite , je les ai positionnées sur la remorque sans les serrer et j'ai monté mes rouleaux en bout de chandelles.

Restauration Jeanneau Prélude

Après cela , j'ai posé mon bateau dessus pour régler la hauteur des chandelles.

J'ai également soudé ma butée d'étrave en ayant pris soin de rallonger le tube de la butée pour facilité le treuillage du bateau.

Restauration Jeanneau Prélude

Le 19/02/2014

Un nouveau point sur l'avancement des travaux .

Soudure du support de roue de secours sur le coté gauche de la remorque ainsi que les anneaux de sanglage.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Ce sera tout pour l'instant sur la remorque. Je lui ferais une peinture quand la météo sera plus sûr.

Retour sur le bateau pour fabriquer la structure du pontage. Il m'a fallu réfléchir un petit moment pour faire quelque chose de solide tout en restant le plus léger possible.

J'ai conçu une sorte de treillis avec des tasseaux en pin en prenant appuis en différents endroits sur la coque pour répartir au mieux la charge tout en évitant de déformer la coque.

Restauration Jeanneau Prélude

J'ai rajouté un point d'appuis sur la coque qui sera pris dans la fibre plus tard car l'ensemble avait tendance a fléchir sous mon poids (90kg)

Restauration Jeanneau Prélude

J'ai poursuivi en fabricant le caisson qui recevra l'ancre et le cordage par le dessus du pontage .

Restauration Jeanneau Prélude

Traçage et découpage du CP de 12mm puis mise en place pour présentation et ajustements.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Qqs chiffres :

Longueur du pontage 1.80m

Largeur du pontage 1.50m

Longueur de tasseaux utilisé : 10m

Poids total des tasseaux : 7kg

En façade , je prévois de faire 2 trappes pour accéder sous le pontage. Cela servira de rangement divers...

Ça avance , ça avance et ça commence a me plaire !

Le 24/03/2014

Me voila de retour sur mon chantier après une petite période d'absence.

Donc j'ai ouverts une trappe pour le coffre de l'ancre. Elle sera fixer avec une charnière a piano.

Restauration Jeanneau Prélude

Puis j'ai fabriqué mon davier avec une poulie récupérée sur le bateau. J'ai réutilisé le taquet d'origine que j'ai fixé sur du plat en alu.

Restauration Jeanneau Prélude

Par la suite j'ai installé la façade du pontage et ouvert les 2 portes. Pour cela j'ai pris du CP de 10mm. Le plus dur aura été de suivre les bords de la coque au millimètre.

Restauration Jeanneau Prélude

Démontage du pontage pour stratification. Une fois la résine sèche j'ai fait sauter l’excédant de fibre sur les bords. J'ai également profité d'avoir fait de la résine pour sceller des points d'appuis sur la coque pour une meilleur rigidité de l'ensemble.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Après ceci, je suis passé du coté des sièges pour me changer les idées.

J'ai choisi des sièges dit "assit debout" sur embase pivotante pour aller de part et d'autre du moteur thermique.

Pour se faire il a fallu tricher car le support n'est pas droit. J'ai alors découpé des rondelles de caoutchouc dans de la bavette poids lourd (merci Laurent) et taillé dans de la barre alu des entretoises de différentes hauteur pour compenser (pour la barre d'alu merci Laurent encore une fois)

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Retour au pontage. Le soir après le taff je me suis amusé au façonner un profile pour finir le bord de coque sur le pontage. Je m'étais déjà essayé sur un tasseau plus court mais le visuel ne me plaisait pas. Grace aux précieux conseils de Jean-Mi sur le travail du bois j'ai pu arriver a faire ce que je voulais sans trop de peine.

Restauration Jeanneau Prélude

Ensuite je suis revenu sur le plancher du bateau pour le fixer définitivement avec des vis a bois dans les longerons.

Restauration Jeanneau Prélude

J'ai quand même rencontré un petit problème sous les sièges car ma visseuse ne passait pas. J'ai donc calé mon plancher avec des bouts de tasseaux pour bien le plaquer contre les longerons.

Ensuite j'ai enduit de résine et de fibre de manière a ce que se soit bien étanche.

Restauration Jeanneau Prélude

Et pour finir , j'ai stratifié tous les bords de coque avec le plancher. J'ai aussi recouvert toutes les vis pour éviter qu'elles ne s'oxydent.

Pour info ce matin j'ai enlevé les tasseaux sous les sièges et rien n'a bougé. Le plancher est resté en position alors qu'a l'origine il avait tendance a relever un peu.

C'est impressionnant la résistance que peut avoir la résine une fois sèche !

Restauration Jeanneau Prélude

Le 11/04/2014

De retour après une petite période ou le mal de dos m'a bloqué pendant une semaine sans pouvoir bouger.

J'ai eu le temps de réfléchir a mon bateau pendant ce temps là et j'ai trouvé une autre solution que mes profiles en bois pour la jonction entre le franc bord et le pontage.

Du tube PVC cintré et encastré dans la bordure.

Au préalable j'ai fait qqs essais de résine avec 2 types de fibres pour voir l'accroche sur le PVC et le rendu final.

Restauration Jeanneau Prélude

L'accroche est convenable et j'ai choisi le tissu fin pour l'esthétique. Pour aider la résine a bien prendre sur le tube je l'ai poncé au papier de verre fin.

Le support me convenait mieux et évitera de perdre du matos à l'eau.

Alors j'ai pris un tube que j'ai chauffé et cintré pour obtenir l’arrondi de la coque.

Après cela , j'ai fait une saignée à la disqueuse sur toute la longueur du tube.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Ensuite j'ai pris un tube de diamètre supérieur que j'ai emboité en bout de l'autre tube pour faire la jonction entre le franc bord et le pontage.

Il a fallu le chauffer pour lui donner la forme "carrée" du franc bord pour la jonction et l'autre coté a été taillé en biseau pour l'esthétique.

Restauration Jeanneau Prélude

Voici comment le tube est encastré dans le bord de la coque.

Restauration Jeanneau Prélude

Une fois tous les tubes poncé et mis en place je les ai stratifié et j'ai commencé la 2ème couche de mat sur le pontage (2/3 environ).

Restauration Jeanneau Prélude

Pendant que la résine sèche j'ai attaqué le gel coat sur le plancher.

La préparation reste la même que la résine. L'application se fait au pinceau. Ça ressemble a une peinture épaisse qui devient de plus en plus épaisse en fin d'application car le catalyseur agit rapidement.

Je n'en n'avais jamais utilisé mais cela reste assez simple.

Restauration Jeanneau Prélude

Le séchage est assez rapide puisqu'une demie heure plus tard le gel coat est sec au toucher. Une 2ème couche sera peut être nécessaire pour une bonne saturation de la résine...

Le 3/05/2014

Du nouveau dans la réno de ce Prélude encore une fois ...

Il me fallait de l'alu pour faire mon support de moteur AV et j'ai la chance d'avoir un pote qui peut me fournir des chutes pour rien. Bien sur un service en vaut un autre...

J'ai donc fait le plein d'alu lors d'un WE de passage chez lui (Merci Lolo)

Restauration Jeanneau Prélude

Et comme Lolo est un gars bien , il a même pensé a me donner un disque pour découper l'alu. Si c'est pas un pote ça !

Voilà les 3 morceaux qui me servirons a faire mon support.

Restauration Jeanneau Prélude

Pour assembler tout cela , j'ai joué de la perceuse. J'ai fixé le "U" et le cornière avec 4 vis BTR (6 pans creux)

Restauration Jeanneau Prélude

Perçage de la plaque et du cornière pour les relier ensembles.

le dessous le la plaque étant en contact avec le pontage je ne pouvais pas mettre des vis avec tête apparente. Il a donc fallu ruser avec des têtes fraisé et faire également le fraisage avec un gros foret.

Restauration Jeanneau Prélude

Voici le support une fois en place sur le bateau avec le moteur.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Pour me changer les idées de l'alu j'ai décidé de faire un trou dans le pontage en plein milieu à la scie cloche.

Restauration Jeanneau Prélude

Bien sur ce trou n'est pas là par hasard ... Il servira de logement pour l'embase du siège assis debout.

Je percerais les trous de fixation quand j'aurais installé la moquette sur le pontage.

Restauration Jeanneau Prélude

Après ceci , j'ai installé la façade du pontage et ces 2 portes.

Charnière à piano et verrouillage à bille rien de bien compliqué.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Bon en fait je n'en ai pas fini avec l'alu. J'ai pris une piqure de rappel !

J'ai commencé la fabrication de mon support de sonde. Elle sera monté sur glissière à l'arrière sur le tablier.

Pourquoi une glissière ? Tout simplement pour la remonter quand je ne serais pas en action de pêche pour lui éviter toutes sortes de collisions lors de la mise à l'eau ou du transport.

Pour ce faire j'ai pris du U en alu et 2 petits bouts de cornière que j'ai assemblé à l'aide de rivets pop.

Restauration Jeanneau Prélude

La sonde viendra prendre ça place de cette manière.

Restauration Jeanneau Prélude

Ce matin j'ai aussi passé les câbles électrique de 6mm² dans la gaine qui passe sous le plancher pour alimenter le moteur AV.

Après tout ce petit bricolage , j'étais a court de travail.

Cet après midi , j'ai sorti le bateau pour la 1ère fois de dessous le hangar pour l'amener au garage de mon beau père pour le poncer.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Les 2 franc-bords intérieur et extérieur plus le tablier AR m'auront pris 3h.

C'est fou ce que ça va mieux et plus vite avec du matériel pro ! Par contre ça use bien les bras.

Il me reste le dessous et l'étrave a poncer mais ça c'est pour un autre jour ...

Avec un peu de recul je me dis que je suis plus près de la fin que du début .

Le 22 / 05 / 2014

Un nouveau point sur l'avancement des travaux. Je peux maintenant vous dire qu'un petit rictus s'est installé sur mes lèvres et vous allez comprendre pourquoi ...

J'ai continué le ponçage de la coque chez moi par petites sessions le soir après le boulot.

Puis je me suis mis au gel coat. Plusieurs couches sur toutes les parties nue de la coque afin de bien saturer la fibre.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude Restauration Jeanneau Prélude

Par la suite , il a fallu poncer le gel coat pour obtenir un état de surface bien lisse.

J'ai aussi rattrapé les dernières petites imperfection au mastic de finission car je sais que la peinture fera ressortir tous les défauts.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Après toute cette préparation j'ai nettoyé toute la coque de cette poussière puis j'ai calé le bateau sur des tréteaux.

Ensuite , j'ai choisi sur un nuancier la couleur de la peinture.

Restauration Jeanneau Prélude

La couleur choisi j'ai passé commande et le lendemain la peinture était livrée sur mon lieu de travail.

Il s'agit d'une peinture polyuréthane Gris anthracite a mélanger avec 50% de durcisseur et 10% de diluant.

Puis vient un des moments les plus attendu :

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Je suis plutôt satisfait du résultat. Il y a tout de même des micros fissures qui n'ont pas été recouvertes. J'essaierai de gommer ce petit défaut lors de la 2ème et 3ème couche en diminuant le pourcentage de diluant.

Il reste encore un peu de travail mais je touche a mon but.

La prochaine étape sera celle de la pose de la moquette sur le plancher et le montage de tous les accessoires.

Le 07/06/2014

Suite et fin du projet

Étrange sensation que d'écrire cela après tout ce temps passé a restaurer ce bateau...

La peinture est finie , 3 couches au total + qqs petites reprises aux endroits des appuis des tréteaux.

Vient ensuite la pose de la moquette imputrescible à la colle néoprène.

Restauration Jeanneau Prélude

J'ai déjà une Fan toute conquise à ma cause ^_^

Restauration Jeanneau Prélude

On passe maintenant au montage de tous les accessoires et finition.

Plus grand chose à dire , les photos parlent d'elles même ..

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

J'ai prévu de poser des décalcos (en préparation chez mon imprimeur) et faire un essai grandeur nature.

Je tiens a remercier mon ami Jean-Mi qui m'a aider par le net , il habite a Garon près de nîmes, pour tous ces conseils sur le bois et plus généralement dans toute la réno.

Je peux dire maintenant que j'ai douté de mes capacités a restaurer ce bateau car je le rappel je n'y connaissais rien au travail de la résine.

Le résultat est là et je n'en suis pas peu fier.

Vivement les sorties sur les grands lac de Gironde entre potes !!!

Le 09/08/2014

Je viens faire un petit complément sur la déco du bateau.

J'ai fait fabriquer des décalcos par mon imprimeur à l'image de mon blog. Le but étant d'habiller un peu la coque et d'apporter une petite touche d'humour sur l'eau.

Restauration Jeanneau Prélude
Restauration Jeanneau Prélude

Petite astuce pour coller de grands auto-collants : Passez votre surface a coller à l'eau savonneuse avec une éponge puis déposez votre auto-collant sans trop appuyer.

Vous pourrez l'ajuster ou même le décoller très facilement pour vous reprendre.

Une fois bien positionné , il faut maroufler (comme dans D&Co) pour chasser l'eau et les bulles d'air. Essuyez le tout et c'est fini !

Merci à Freddy (Chalais imprimerie) pour le travail réalisé , c'est Top !

Un petit complément en vidéo pour mettre le bateau en situation.

Il s'agit de 2 sorties différentes dans 2 lacs différents et des conditions bien sur différentes .

Le but de cette vidéo est de montrer le comportement du bateau face aux éléménts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gillou16 - dans Chantier naval
commenter cet article

commentaires

mitch 02/01/2017 20:42

deja bonne année et franchement trés belle restauration j'ai bien aimé tes photos donne des idées pour la suite bonne continuation.

Jeremie 14/12/2016 12:49

Salut pendant ta restauration serais tu tomber sur un numero de serie???? J'arrive pas a trouver le mien... tres belle restauration en tous cas!!

Clément BRUGEL 22/11/2016 15:44

Salut,

Tout d'abord félicitation pour votre travail.

Ensuite j'ai la même coque et j'aimerais bien faire comme vous mais je voudrais savoir si le fait de découper l'avant du bateau ne fragilisait pas la coque ?

Et est-il nécessaire de refaire les traverses, même si elles sont pourries ? parce-qu'elles ne font pas toute la longueur du bateau

Merci d'avance.

Gillou16 23/11/2016 20:51

Salut Clément,
Bien sur que le fait de découper l'avant du bateau fragilise l'ensemble de la coque. C'est pourquoi il faut fabriquer une structure capable de compenser le maintient perdu par ce que l'on a découpé.
Ne pas hésiter a faire plusieurs points de contact entre cette nouvelle structure et la coque. Il ne faut pas seulement poser cette structure , il faut qu'elle soit fixé a la coque.
Quand aux traverses , je vous conseille vivement de les remplacer par des neuves. C'est un peu comme la colonne vertébrale de votre bateau. Ces traverses apportent de la rigidité a l'ensemble et évite les déformations de votre coque dans les vagues mais aussi sous votre propre poids.
C'est une tres belle coque qui a été très bien pensée a la conception. Stable et à la fois capable de fendre les vagues avec sa bonne étrave.
Ce n'est que du plaisir sur l'eau !
Amicalement.

Victor 02/10/2016 02:08

Bonjour
Beau boulot
Petit info ... La peinture a été faite au pistolet?

Hyacinthe 01/08/2016 18:37

Salut Gilles,

Félicitation pour tout le boulot que tu as abattu!

Je viens d'acquérir un MACSON Triomphe de 1974 qui ressemble fort à ton prélude et qui est dans le même état que le tien il y a 2 ans. Je n'ai ni jardin, ni grange, ni outils, ni beaucoup de temps, ni de savoir faire, ni de sousous, mais un jour j'aurai un bateau qui a d'la gueule comme le tien! C'est ça la vie, réver!
Félicitation encore à toi tu m'as déjà appris beaucoup de chose.

Gillou16 01/08/2016 23:20

Salut Hyacinthe,
Rien d'impossible quand on prend le temps de réfléchir avant d'agir. Je n'ai pas la prétention de tout connaitre et de tout réussir.
Un jour toi aussi tu navigueras sur ton Mascon ;)